La production

Notre ferme marine

Nos Huîtres Papytaine viennent d’une production familiale du sud Bretagne, située dans le Morbihan entre Vannes et Lorient. La ferme marine Papytaine est un petit bout de paradis bercé au rythme des marées, sur la presqu’île de Locoal au bord de la ria d’Etel. Vu du ciel la ria est un dédale où terre et mer se cherchent, se trouvent et parfois se rejoignent, offrant aux visiteurs des paysages riches en couleurs. C’est dans ce bras de mer que nous, Patricia, Jerôme et Samuel Loire produisons nos coquillages. 

Dans ce milieu sauvage classé site Natura 2000, les Huîtres grandissent au rythme du courant. C’est un environnement préservé dont les eaux sont classées d’excellente qualité (Classement en zone A). Ce milieu protégé permet à nos huîtres d’être labellisées bio.

Nous avons des parcs de production dans plusieurs dédales de la ria. Le parc du Plec, aux milieux des herbiers marins remplit d’hippocampe, c’est notre site privilégié pour la finition. Le site de Mane hellec est dans la veine principale du courant. Il est sur une jolie vasière sableuse, les huîtres y durcissent et prennent du poids en hiver. Et notre petit chouchou est sans nul doute Corn er Porh. En face de notre chantier, c’est là dans le chenal que nos bébés huîtres commencent leurs vies.

La production, le cycle

Chez papytaine, nous produisons avec soin nos huîtres du début à la fin.

Nous achetons nos bébés huitres (naissain : à une taille de grain de riz) auprès d’une nurserie certifiée en AB. Nous les mettons dans des poches à petites mailles au printemps. Elles commencent leurs vies dans le courant au bord du chenal pour assurer une belle pousse. Durant la belle saison, nos huîtres sont régulièrement roulées pour préserver l’homogénéité, la beauté et la croissance des lots. 

Au bout d’un an, lorsqu’elles ont assez grandi, nous les changeons de poche. Cette opération s’appelle le dédoublage, nous passons les huîtres dans des poches de maille plus grande pour que l’eau circule mieux à l’intérieur. Cela leur permet un meilleur nourrissage et nous en profitons pour réduire le nombre d’huîtres à l’intérieur des poches. Un an plus tard encore un dédoublage et nous acheminons les huîtres vers les parcs du Plec et de Mane hellec pour profiter des eaux riches en plancton.

C’est alors leur dernière année de croissance. Au bout de trois ans, lorsqu’elles arrivent à maturité nous les levons et elles naviguent jusqu’au chantier. Elles sont alors lavées et calibrés manuellement par une équipe expérimentée. Nous arrivons à la dernière étape de finition. Les huîtres retournent en poche à une faible densité, elles passeront leurs quelques derniers mois sur les parcs d’affinage. Elles sont brassées régulièrement pour que leurs coquilles durcissent et que leur chair s’affirme. Lorsque les huîtres sont prêtes, elles sortent une dernière fois de l’eau. Elle sont alors lavées et mises en bassin quelques jours. Cette ultime étape s’accompagne de la mise en bourriche. Après être acheminé par des transports frigo, elles arrivent vers vous, prête à être dégustées.